Citron sur bougainviller. Photo Philippe Thiennaud

Identifier les espèces



Deux méthodes complémentaires

1- Reconnaître sur photo, planches de dessins ou d'aquarelles.
C'est une façon simple et rapide de trouver au moins des espèces proches. C'est un jeu de ressemblances dont on sort avec deux ou trois espèces possibles. C'est aussi un bon moyen d'appréhender la variabilité au sein d'une espèce...

Harmonia axyridis
Variabilité: ici, trois individus de la coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, forme novemdecimsignata (19 tâches). On voit que les tâches sont plus ou moins grosses, voire inexistantes.

2- Parcourir, point par point, des clés de détermination.
C'est la méthode formelle, mais c'est plus lourd. A partir de critères formels, on arrive, de proche en proche, jusqu'au nom de l'espèce. Si on saute des critères, pour une raison ou pour une autre, parce que le détail n'est pas sur la photo, ou en allant trop vite, on peut alors se tromper... formellement.

Il faut donc vérifier, recouper les possibilités et les renseignements, avec rigueur et honnêteté. En soi, identifier les espèces n'est pas difficile. Cela relève de l'expérimentation scientifique. Enfant, on peut s'y mettre dès le collège.

Une loupe binoculaire devient rapidement nécessaire.

Pourquoi identifier?

Connaître le nom est un signe de politesse à l'égard de l'animal, cela montre qu'on s'intéresse à lui...

D'abord, donner un nom parmi un million d'espèces n'est pas forcément compliqué: un hanneton reste un hanneton, même si on donne le nom latin, Melolontha melolontha (Linné, 1758). Mais c'est surtout un hanneton si on retrouve sur la bête, un à un, les caractères décrits dans les clés de détermination. Entre-temps, comme on a confirmé soi-même le nom, on a acquis un peu de rigueur, de sens de l'observation et quelques connaissances en anatomie. Petit à petit, on se hasarde à des espèces moins connues.

Parfois, la détermination jusqu'à l'espèce n'est pas possible. On s'arrête au genre, voire à la famille, pour diverses raisons qui constituent les limites de l'exercice. Mais, là encore, on a appris.

Enfin, qu'on ait un nom d'espèce, de genre ou seulement de famille, celui-ci donne accès à la vaste littérature disponible, notamment via Internet.

-->>   liens et bibliographie 

Plan du site

Mentions légales
Contact:
tel. fixe: 02 33‌ 71 13‌ 62
mail:
Réalisation WEB 2018-2021 Ph.Thiennaud